CIO : comment la digitalisation permet réduire les coûts logiciels ?


Dans une entreprise ultra connectée, où les attentes des employés évoluent tout comme celles des clients, vous êtes au cœur de l’action. En effet, vous devez être en mesure de fournir des solutions toujours plus performantes aux différents métiers tout en assurant une qualité de service irréprochable. Bien évidemment, la direction a elle aussi son mot à dire, et malgré les projets de transformation digitale, vous êtes très souvent contraints de réduire vos coûts. Mais justement, est-ce la digitalisation ne serait finalement pas un bon moyen d’y parvenir ?

La digitalisation : une opportunité pour optimiser les budgets de la DSI ?

Il est possible de voir la digitalisation des entreprises comme une nouvelle épine dans le pied de la DSI. Les changements de paradigmes dans les modes de fonctionnement des salariés mettent à mal les stratégies initiées par les DSI. En effet, chacun peut désormais télécharger une application, en quelques secondes, pour répondre à un besoin précis. La DSI est de moins en moins sollicitée pour les projets logiciels, etc. Pourtant, la digitalisation, à partir du moment où elle est intégrée dans la vision de la DSI, peut être une excellente opportunité, notamment pour la maîtrise budgétaire.

Ne le nions pas, la digitalisation amène son lot de complexification au niveau du système d’information. Chaque service demande des applications diverses et variées et vous devez jongler entre ces dizaines de logiciels, redondants pour la plupart. Cependant, grâce à votre rôle transversal et votre expertise, vous pouvez limiter ce foisonnement. Dressez une liste exhaustive et ne conservez qu’une seule application destinée au partage de documents, une seule de messagerie instantanée etc. Cela vous permettra de diminuer le coûts des abonnements, d’une part, et de rationaliser votre SI d’autre part, ce qui vous fera gagner du temps (et donc de l’argent).

De plus, la digitalisation peut-être une excellente source d’innovation pour la DSI. De nombreux éditeurs proposent désormais de migrer vers le Cloud, ce qui permet d’économiser des budgets considérables en termes de maintenance et d’hébergement. Vous pouvez également vous équiper de logiciels de MDM (Mobile Device Management) pour optimiser la gestion de votre parc de terminaux mobiles, par exemple. Bref ! Les illustrations sont nombreuses, mais attardons nous sur une des plus intéressantes : le décommissionnement de logiciels structurants.

Des alternatives possibles aux logiciels trop coûteux

Pour 57% des DSI, leur entreprise est trop obsédée par la réduction des coûts IT*. C’est un triste constat mais dont les explications sont souvent fondées. Depuis de nombreuses années, les services métiers ont tendance à intégrer des logiciels structurants comme des SIRH, CRM, logiciels de BI, pour aller plus loin dans les avantages apportés par la digitalisation. Les licences de ces logiciels atteignent souvent des tarifs exorbitants, sans compter le temps passé à la DSI pour leur paramétrage, leur maintenance, les développements sur-mesure… Pourtant, il n’est pas rare que ces logiciels soient clairement sous-exploités par les métiers, aveuglés par les bénéfices qu’on leur avait promis. En réalité, seuls quelques utilisateurs utilisent véritablement les fonctions stratégiques inhérentes au logiciel, tandis que les autres s’en servent seulement pour entrer des données ou consulter des rapports, lorsqu’ils ne passent pas carrément par d’autres applications.

Dans ces conditions, il est simple pour la DSI de limiter ces dépenses inutiles. Grâce à des applications comme Gathering Tools, vous pourrez facilement décommissionner ces logiciels coûteux pour les métiers et chronophages pour vos équipes. En transférant toute la partie collecte de données sur un tableur style Excel, sécurisé et fiable, vous pourrez réduire drastiquement le nombre de licences nécessaires, voire supprimer des logiciels qui deviendrait obsolètes grâce au nouveau procédé. Vous n’aurez aucun mal à avoir l’aval des différents services, à qui vous ferez économiser des coûts substantiels, mais à qui vous éviterez également les fréquentes rigidités des logiciels auxquels ils devaient se contraindre. Par ailleurs, grâce à cette manière de fonctionner, vous éviterez les travers de la digitalisation, comme la multiplication des sources de données et les processus non sécurisés. Bien évidemment, si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter un de nos consultants !

*“Casser les codes d’ici 2020 – Comment les DSI façonnent le monde du travail de demain” Fuze

 

Pour être au courant de nos dernières publications, offres d’emplois et actualités, abonnez-vous à notre page entreprise !