La transformation digitale des RH : où en est-on ?


Le digital fait aujourd’hui partie intégrante de l’entreprise. Il a fait son entrée dans tous les départements et la grande majorité des métiers. Il transforme les processus mais aussi les fonctions managériales, le rapport du salarié à l’entreprise, etc. Face à ce constat, il est logique de penser que les ressources humaines sont profondément impactées par cette transformation digitale. Pour autant, il n’est pas rare d’entendre que la DRH reste un bastion des méthodes “à l’ancienne”, résistante au changement, en mal de “compétences numériques”… Alors mythe ou réalité ?

La digitalisation de la fonction RH

digitalisation RHLe digital concerne forcément de près ou de loin la fonction RH qui est au coeur de l’entreprise. Et, bonne nouvelle, les DRH en ont totalement conscience. Selon une étude Deloitte, pour 90% d’entre eux*, c’est même au DRH d’insuffler la culture de la digitalisation au sein de l’entreprise ! Dans ces conditions, impossible de dire que les ressources humaines sont loin des préoccupations liées au digital. Sauf que ce n’est pas si simple…

En effet, il y a “dire” et “faire” et pour ce qui est de l’action, le son de cloche n’est pas le même : seul un tiers des DRH estiment qu’ils ont la capacité de s’adapter facilement à la transformation digitale, et près d’un sur deux pense que les DRH n’ont pas une bonne compréhension des enjeux d’évolution des compétences liées au digital, toujours selon l’étude Deloitte. Bien sûr, certaines missions RH commencent tout de même doucement à se digitaliser comme la formation ou le recrutement, preuve que les DRH sont engagés dans cette transformation. Cependant, d’autres domaines clés pâtissent de ce contexte, comme la partie analytique RH, exemple criant du retard à combler.

/

Les données RH, encore trop peu exploitées

exploitation donnees RHLes ressources humaines sont assises sur une caverne d’Ali Baba de données en tout genre : effectifs, masse salariale, turnover, parité homme-femmes… Le problème ? Souvent elles ne savent pas les exploiter et les partager. Selon une autre étude**, 37% des DRH considèrent qu’ils ne disposent pas d’indicateurs pour mesurer la performance de leur fonction. D’ailleurs, 72% d’entre eux suivent moins de 10 indicateurs au sein de leur département. La plupart du temps ce sont les indicateurs qui servent à opérer le “contrôle de gestion social”.

La raison de ce manque d’exploitation de données principalement invoquée : le manque d’outils informatiques adaptés. Résultats : très peu d’indicateurs, nous l’avons dit, mais aussi des indicateurs calculés sur la base de données incomplètes. 41 %** des répondants indiquent posséder des informations incomplètes sur la cartographie des compétences et 39 %** sur l’activité des collaborateurs, par exemple.

En effet, dans 37%** des entreprises les remontées d’informations terrain nécessaires aux calculs des indicateurs RH se fait par transfert de fichiers. Il est donc difficile dans ces conditions, de réaliser des analyses fiables. Les risques d’erreurs humaines liées à la consolidation sont nombreuses, la cohérence des données entre les différents fichiers, souvent de type Excel, difficile à vérifier… Alors comment procéder ?

/

Des solutions pour digitaliser les RH en douceur

transformation numérique RHMême pour les entreprises équipées de solutions automatisées, la construction d’indicateurs fiables est une problématique prioritaire. Pour 51% des DRH**, les outils informatiques à leur disposition pour élaborer des indicateurs ne sont pas satisfaisants. Par conséquent, toujours selon la même étude, c’est souvent le tableur qui est considéré comme le meilleur SIRH ! Effectivement, 65%** des responsables RH estiment que l’un des principaux freins à la mise en place d’indicateurs RH est qu’il est difficile de concilier fichiers bureautiques et systèmes d’information en place. Heureusement, des solutions alternatives existent…

Prenons l’exemple de consolidation des données pour le Talent Management chez Vallourec : en moins de 4 mois, une solution permettant de collecter automatiquement les données de 21 000 salariés était en place ! Et au delà de la simple collecte, la qualité de données a été grandement améliorée, les équipes RH ont gagné un temps considérable et une centralisation de toutes les informations collectées a été mise en place. Comment ? Grâce à Gathering Tools, une application qui convertit vos classeurs Excel en documents sécurisés et structurés tout en préservant leur apparence et toutes leurs fonctionnalités.

Si vous aussi vous souhaitez améliorer le calcul de vos indicateurs RH, augmenter la fréquence de reporting et accroître les performances de votre département ressources humaines, n’hésitez pas à nous contacter !

* Source : “Le DRH au coeur de la tourmente digitale de l’entreprise”, Deloitte – Mai 2016
** Source : Baromètre “Pratiques de pilotage RH 2017” par EBG, CGI et Qlik

Pour être au courant de nos dernières publications, offres d’emplois et actualités, abonnez-vous à notre page entreprise !

 

transformation digitale ressources humaines