Rapport RSE : la fiabilité des données comme clé de succès


Obligatoire depuis 2012 pour les entreprises de plus de 500 salariés, le rapport RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) doit permettre aux sociétés de présenter les actions menées annuellement sur les volets sociaux, sociétaux et environnementaux majoritairement. Mais la production d’un tel document demande du temps et de l’organisation, il n’est donc pas toujours évident de mener un tel projet de manière optimale pour les personnes en charge (responsables RSE, RH, secrétaires…).

Dans cet article, nous nous proposons donc plusieurs conseils pour faciliter la réalisation de votre rapport RSE : indicateurs, avantages et limites des outils de reporting, ainsi que plusieurs clés pour créer un document pertinent.

Rapport RSE : quelques indicateurs à surveiller

indicateurs performanceLorsque la question du rapport RSE est mise sur la table, la première chose à faire est de se pencher sur les différents indicateurs à surveiller. En effet, c’est une démarche qui requiert d’analyser de grandes quantités de données de différentes natures, résidentes – ou non – dans différents systèmes d’information : pour ne pas perdre de temps, il est donc indispensable de savoir quoi chercher. Afin de vous faciliter la tâche, nous avons regroupé différents indicateurs au sein de la liste (non exhaustive) ci-dessous : 

Indicateurs sociaux

  • Le taux de parité homme/femme ;
  • Le taux d’absentéisme dans l’entreprise ;
  • Le nombre de salariés handicapés, de seniors, de bénévoles, d’alternants…
  • La répartition des contrats entre CDI, CDD, alternance, temps partiel, stage, bénévolat…).

Indicateurs environnementaux

  • Les chiffres de consommation d’eau, d’électricité, de gaz, de carburant…
  • Les émissions de gaz à effet de serre (production, flotte de véhicules,…) ;
  • L’ensemble des actions consacrées à l’environnement mises en place par la société, mais surtout les résultats obtenus.

Indicateurs de Gouvernance

  • La composition du Conseil d’administration ;
  • La quantité de personnes formées à la RSE dans l’entreprise ;
  • Le taux de participation aux votes.

Indicateurs sociétaux

  • Les mesures de partenariat ou de mécénat menées par la société ;
  • Les contributions au développement de l’économie locale/nationale ;
  • La prévention de la corruption dans l’entreprise.

Logiciels RSE : avantages et limites

logiciel RSELa réalisation d’un reporting RSE demande du temps, de grandes quantités de données, et surtout une bonne organisation. Pour gagner en efficacité, peut-être avez-vous réfléchi à l’acquisition d’un outil dédié, sans forcément connaître ses forces et faiblesses.
Aussi avons-nous décidé de lister les principales d’entre elles :

Les avantages

  • La facilitation de la saisie des données : vous n’aurez qu’à remplir les champs dédiés une seule fois, avec un risque d’erreurs de saisie minime.
  • Une démarche automatisée ! A l’ère du numérique, il est heureusement possible de laisser la machine se charger d’un certain nombre de tâches redondantes et/ou chronophages. Désormais, les outils de reporting RSE proposent généralement d’automatiser certaines démarches, avec à la clé un gain de temps et de fiabilité non négligeable.
  • Un rapport standard composé intégralement de texte peut vite devenir ennuyeux et difficile à comprendre. La plupart des logiciels RSE proposent aujourd’hui des fonctionnalités permettant de créer des tableaux et autres représentations visuelles ergonomiques.

Les limites

  • Recourir à de tels outils peut vite devenir très onéreux selon l’offre choisie : réfléchissez donc bien à vos besoins avant de vous lancer pour ne pas payer plus que nécessaire.
  • Les outils dédiés au RSE ne sont pas réputés pour être toujours très intuitifs ! Un temps d’apprentissage et d’adaptation est donc souvent nécessaire pour être en mesure de pleinement exploiter le potentiel de ces logiciels (à moins d’avoir une personne formée à leur utilisation en interne).
  • Un niveau de granularité des données pas toujours optimal. Malgré les avancées technologiques, certains logiciels RSE pêchent encore sur ce point. Il devient donc plus difficile d’analyser les informations récoltées, si elles ne sont pas assez précises, ce qui entraîne souvent des résultats assez peu pertinents et moins détaillés.

Les clés d’un rapport RSE fiable et efficace

rapport RSEPenchons-nous désormais sur quelques conseils qui vous permettront de produire un reporting fiable et intéressant pour votre lectorat.

  • Tendre vers la granularité de données la plus fine possible. Plus vous aurez des informations précises avec une analyse poussée, mieux vous pourrez les comprendre et leur donner un sens par la suite. Si à l’inverse vous utilisez des données brutes, il est fort probable que vous ne soyez pas en mesure de les interpréter.
  • Ne pas faire cavalier seul. Pour garantir une fiabilité maximale, il est important de mobiliser tous les collaborateurs qui ont un accès sur le terrain aux données pertinentes. Bien souvent, vous n’aurez qu’une vision partielle des différents enjeux auxquels devra répondre le rapport. Vos collègues peuvent donc être de véritables mines d’or grâce à leurs connaissances métier approfondies.
  • Utiliser un outil dédié à la collecte de données. Même si aujourd’hui les tableurs sont encore fréquemment utilisés dans le cadre de la remontée et l’analyse de données RSE, ils comportent de nombreuses limites : traçage des flux d’échanges d’information, cohérence des données, gestion des versions, sécurité… Gathering Tool, par exemple, propose de construire des processus de collecte de données collaboratifs conservant l’apparence de vos fichiers Excel tout en comblant leurs lacunes initiales. Vous gagnerez ainsi du temps, et éviterez un grand nombre d’erreurs de saisie potentielles, tout en bénéficiant d’un niveau de sécurité maximal sur toutes vos données et sans les complexités d’un logiciel RSE !

Produire un rapport RSE de qualité à partir de données fiables requiert ainsi l’emploi d’outils de collecte adaptés et une méthodologie collaborative rigoureuse pour aboutir à des indicateurs précis. Du reste, nos experts se tiennent à votre disposition pour échanger avec vous autour d’un projet ou d’un besoin particulier.