On peut vous aider ?

Cherchez des réponses ou parcourez les rubriques de notre documentation

Voir aussi:

< All Topics
Print

Intégration avancée

Utiliser une table intermédiaire d’intégration et une vue intermédiaire d’intégration

Ces objets permettent de transformer les données brutes issues du questionnaire avant de les intégrer dans la table d’accueil.

Les créations de la table intermédiaire et de la vue intermédiaire sont à la charge du développeur dans la base client.

Lorsque l’on n’utilise pas ces objets, les données issues du compartiment sont intégrées dans une table temporaire créée par GTServer en prenant comme modèle la table d’accueil. Ce sont les données de cette table temporaire qui servent de base pour les opérations d’intégration décrites précédemment.

Lorsque l’on utilise ces objets, les données issues du compartiment sont d’abord intégrées dans la table intermédiaire d’intégration (conçue par le développeur). Ce sont ensuite les données de la vue intermédiaire d’intégration (conçue par le développeur et utilisant des données de la table intermédiaire ou d’autres tables) qui serviront de données d’entrée pour les opérations d’intégration (mise à jour par pivot ou sur champs clés).

La table intermédiaire d’intégration est purgée de toutes ses données avant l’insertion des enregistrements issus du compartiment du qst.

Etant donné que la vue peut se baser sur les données de la table intermédiaire d’intégration et y associer des données de toute autre table ou vue, nombre d’opérations de transformations de données, suppression de lignes deviennent réalisables.

Quelques cas d’utilisation spécifiques :

  • Renommer des champs

Des champs issus du questionnaire n’ont pas les mêmes noms dans la table d’accueil.

  • Supprimer des lignes dans les données issues du compartiment

« La suppression des lignes » est réalisée simplement en excluant certaines lignes (apr un filtre WHERE par exemple) de la vue d’intégration intermédiaire, ces lignes ne seront pas déposées dans la table finale.

Des enregistrements issus de motifs dont la première et unique ligne est vierge.
On ne souhaite pas ajouter ces enregistrements « vides »aux données.

Les enregistrements issus d’un même compartiment sont à destination de tables d’accueil différentes en fonction d’un critère du compartiment.

  • N’intégrer que les données du mois courant

Lorsque l’on ne veut intégrer les données que du mois courant et que le filtre de la transposition (du type Date=M0 avec une date anonymisée pour ne sélectionner que le mois courant) ne peut être utilisé.

  • Transformer les données

Les fonctions SQL du SGBD peuvent être utilisées dans la vue pour effectuer des transformations, conversions sur les données.

  • Reconstruire une clé étrangère non naturelle

Si la table d’accueil utilise une clé étrangère non naturelle (Id numérique, compteur ou séquence), deux options sont réalisables :

· Produire l’id dans le questionnaire.

Par exemple, dans le cas d’une liste déroulante, les items de la liste déroulante sont approvisionnés par un motif contenant en regard de chaque item, l’Id dans la base. Un contrôle avec une fonction recherchev permet alors de récupérer l’id de l’item choisi dans la liste.

Si de nouveaux ID doivent être créées, il sera préférable de les créer au moment de l’intégration. Les questionnaires étant désynchronisés ne pourront garantir simplement l’unicité des Id créés dans le questionnaire seul.

· Produire l’Id au moment de l’intégration

Une clé secondaire est nécessaire (item ou combinaisons d’items) pour récupérer l’Id correspondant dans la table de référence.

La vue va associer les Id de la table de référence aux libellés ou valeurs issues des données du compartiment.. Les valeurs stockées dans la table finale seront uniquement les Id.

Si des données dans le questionnaire doivent définir de nouveaux Id, ceux-ci seront d’abord intégrés dans la table de référence, l’intégration dans la table de la clé étrangère sera réalisée dans un deuxième temps (l’ordonnancement des intégrations dans les différentes tables est effectuée via le menu contextuel à l’édition de l’action d’intégration dans GTClient)

Purger la table d’accueil

L’option de purge de la table supprime toutes les données de la table d’accueil avant intégration.

Cette option est utile dans le cas où l’on souhaite stocker les données issues d’un compartiment dans une table avant de les intégrer en les assemblant avec d’autres données lors de l’intégration d’un autre compartiment.

Le cas des motifs empilés (deux motifs dont le contenu sera déversé dans la même table d’accueil) est un exemple d’utilisation type.

Spécifier l’intégration des erreurs Excel

Lorsqu’un résultat de formule est intégré dans la base, via un GTCONTROLE (ou qu’une valeur d’erreur est entrée directement dans une boîte de saisie sans contrainte), le concepteur peut spécifier, la manière dont les erreurs Excel sont transformées dans la base :

  • Vide : les erreurs sont transformées en un NULL (comportement par défaut).
  • Chaîne Excel : la chaîne Excel de l’erreur sera intégré.
  • Code Excel : le code Excel de l’erreur sera intégré.
  • Chaîne fixe : toutes les erreurs sont transformées en une chaîne spécifiée par le concepteur.

Utiliser les tables des pivots et les tables des clés

Les tables de pivot et les tables de clés sont généralement utilisées lorsque l’on souhaite réduire les droits de l’utilisateur de la base de données client utilisé par GTServer.

Dans le cadre d’une intégration standard, l’utilisateur de la base de données client doit posséder les droits de création de tables et création d’index sur les tables créées.

En associant la table intermédiaire d’intégration et la table des pivots (ou la table intermédiaire d’intégration et la table des clés), l’utilisateur de la base de données client n’a besoin que des droits SELECT, INSERT, UPDATE sur les tables de la base client.

Lors d’une intégration, une table temporaire est créée pour déverser les données directement issues du compartiment (la table intermédiaire d’intégration lui est substituée si elle est spécifiée). Les données clés sont ensuite réduites dans un table temporaire (la construction de cette table dépend du mode d’intégration).

Dans le cas d’une intégration par pivot, la table pivot est utilisée et doit contenir les axes-pivots (un index unique sur les axes-pivots est conseillé).

Dans le cas d’une intégration par mise à jour sur champs clés, la table des clés est utilisée et doit contenir l’ensemble des champs en entrée (un index unique sur les champs clés est conseillé).

Was this article helpful?
0 out Of 5 Stars
5 Stars 0%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Previous Mise à jour sur champs-clés
Next Intégration différentielle
Table of Contents